La posterité du Général de Lafayette

Les descendants males du général Marquis de Lafayette
A sa mort, le 20 mai 1834, le général Lafayette laisse un fils, George-Washington, et deux filles : Anastasie et Virginie.

George-Washington de Lafayette, soldat, fidele en cela à la tradition familiale, il continua l’œuvre de ses ancêtres à Chavaniac en y entretenant des écoles gratuites. Député à l’Assemblée Constituante de 1848, il meurt l’année suivante à Paris. Marié en 1802 avec Emilie Destut de Tracy, il aura cinq enfants : Nathalie, épouse d’Adolphe Périer ; Mathilde, mariée à Maurice Bureaux de Pusy ; Clémentine, mariée à Gaston de Beaumont, et deux fils : Oscar, marié à sa cousine germaine, Nathalie de Pusy, et Edmond, décédé sans descendance.

Oscar-Thomas-Gilbert de Lafayette, né à Paris en 1815, il fut élu député à la Constituante et à la Législative de la Seconde République, et fit partie de l’Assemblée Nationale de 1871. Il était représentant de Meaux en 1846, après avoir suivi les cours de l’Ecole polytechnique et de l’Ecole d’application de Metz et avoir obtenu le grade de sous-lieutenant d’artillerie en 1835 et celui de capitaine en 1841.
Au lendemain du 2 décembre 1851, il refusa de prêter serment et fut déclaré démissionnaire. Veuf peu de temps après, il se retira à Chavaniac, où il vécut seul dans la retraite, occupé de l’exploitation du domaine dont il avait hérité, jusqu’en septembre 1870. Lors du siège de Paris, chargé d’un commandement avec le titre de chef d’escadron, il fut promu officier de la Légion d’honneur. En 1876, à nouveau député de Seine et Marne, il fut élu sénateur inamovible. Il mourut à Paris le 27 mars 1881. Son buste orne un square de la ville de Meaux.

Edmond de Lafayette, né à La Grange le 11 juillet 1818. Apres la révolution de février, les électeurs de la Haute-Loire l’appelèrent à les représenter à l’Assemblée nationale, troisième sur huit par 33.356 voix, il y siégea à gauche. Il demeura à l’écart du gouvernement impérial, dont il souhaitait la chute. Il fut élu conseiller général du canton de Paulhaguet en 1871 et la majorité républicaine de l’Assemblée départementale le porta à la présidence du Conseil Général de Haute-Loire. Son élection au Sénat le 30 janvier 1876, et sa réélection en 1879 puis en 1886, donna à la representation du département un citoyen profondément dévoué aux intérêts de son pays. Il mourut le 11 décembre 1890. Son portrait peint par Dastugue est au musée Crozatier du Puy en Velay.

Avec Edmond s’éteignait le dernier titulaire direct du nom. Il fut relevé le 06 février 1892, par décret autorisant deux arrière-petit-fils du général, MM. De Pourcet de Sahune, propriétaire de Chavaniac, et Bureaux de Pusy, à adjoindre à leurs noms respectifs celui de Motier de Lafayette.

Sources : cet article est rédigé à partir de l’ouvrage d’Ulysse Rouchon, « Au pays de La Fayette » (édition de l’Imprimerie Jeanne d’ Arc au Puy en Velay)

Portfolio

George Washington de Lafayette, fils du Marquis Oscar de Lafayette, ainé des petits fils du Marquis Edmond de Lafayette, frére d'Oscar de Lafayette