La cocarde tricolore

Lafayette createur de la cocarde tricolore, realité ou legende ?
Cet insigne de forme ronde sera arboré à plusieurs occasions lors des journées revolutionnaires de 1789. Adopté des les premiers jours de juillet 1789, de couleur verte il est le signe du ralliement ou soulevement populaire conduit par Camille Desmoulins. Au même moment, effrayée par les exces de la vindicte populaire, la ville de Paris institue une milice bourgeoise (dont les membres constituront la future Garde Nationale) en charge de retablir l’ordre. Afin d’en identifier et reconnaitre les membres une cocarde bleu et rouge (couleur de la ville de Paris) lui est attribuée et reservée. Ainsi durant quelques jours deux cocardes, une verte et l’autre rouge et bleue, vont fleurir les couvre-chefs revolutionnaires. Cependant le vert sera rapidement proscrit lorsque l’on s’apercevra qu’il est la couleur personnelle du comte d’Artois, frere du Roi Louis XVI.

Le 17 juillet 1789, le Roi est reçu à l’hotel de ville de Paris par Lafayette et Bailly, il confirme la nomination des deux hommes (Bailly comme Maire de Paris, Lafayette comme Commandant de la milice). A cette occasion, et contrairement à l’idée reçu, Bailly et non pas Lafayette demandera au Roi d’accepter la cocarde bleue et rouge , aux couleurs de Paris. Ce dernier l’a pris, l’a mis à son chapeau où se trouvait déjà une cocarde blanche symbole de la Royauté. Mélé à la foule qui se pressait devant l’hotel de ville, le Roi fut ovationné aux cris de vive la Nation.

Ce n’est que le 31 juillet 1789, et non le 17 comme souvent dit, que Lafayette presenta aux Representants de la Commune la cocarde tricolore qui sera desormais arborée par tous les revolutionnaires y compris les membres de la Garde Nationale. Cette cocarde est-elle inspirée du chevauchement fortuit des deux cocardes le 17 juillet , rouge et bleue pour l’une et blanche pour l’autre, sur le chapeau du Roi , ou existait-elle precedemment pour remplacer la cocarde verte ?

Le merite de Lafayette est d’avoir fait adopter un signe distinctif unique, la cocarde tricolore, qui inspirera par la suite notre drapeau tricolore symbole de la Republique Française.

Enfin, c’est en ces mots que Lafayette presentera la cocarde à la municipalité de Paris :

Je vous apporte, Messieurs, une cocarde qui fera le tour du monde et une institution civique et militaire qui doit triompher des vieilles tactiques de l’Europe et qui reduira les gouvernements arbitraires à l’alternative d’être battus s’ils ne l’imitent pas et renversés s’ils osent l’imiter.